Accueillir un chiot - mes consignes

 

Je vous remercie pour la confiance que vous m’avez accordée, à vouloir choisir un chiot chez moi.

J’espère qu’il vous donnera autant d’amour et de complicité que mes chiens m’en procurent.

J’ai commencé mon élevage par passion. Je mets toute mon énergie (et beaucoup d’argent) afin de produire de beaux et bons Terre Neuve et cockers américains.

Mes chiens ont un très bon caractère et sont le plus près possible du standard.

Mes  chiots naissent et grandissent à la maison et j'accorde une attention particulière à leur socialisation. Je les socialise le mieux possible afin qu’ils soient équilibrés.

Tous les jours ils sont caressés, ils sont habitués à entendre les bruits familiers d'un foyer si bien que lorsqu'ils quittent la maison pour leur nouvelle famille, ils sont habitués.

Les chiots demandent énormément de temps, il faut être présent pour bien s’en occuper.

Avant tout je souhaite que mes chiens et mes chiots soient en bonne santé et heureux.

Je fais attention à ce que mes chiots partent dans de bonnes familles. Je ne cherche pas à tout prix à vendre un chiot, je veux qu’il soit heureux !

J’élève mes chiots avec beaucoup d’amour. J’essaye de les élever le mieux possible.

Je suis présente du début à la fin de la mise bas J'assiste à tous les accouchements pour aider nos mamans afin que tout se passe pour le mieux.

Je surveille les tétées

Les chiots sont pesés tous les jours

Ils sont sevrés assez tard car je pense qu’un chiot a besoin de sa mère pour s’épanouir.

Je fais très attention à l’hygiène

Les chiots sont disponibles à partir de 8 à 10 semaines. Ils sont vaccinés, vermifugés, identifiés par puce électronique et inscrits au L.O.F.

Les chiots sont vendus avec leur passeport européen, une attestation de bonne santé, obligatoire effectuée, par le vétérinaire et une attestation de vente.

Son kit chiot "Pro Plan” sera remis également et un bon d'achat

J’ai toujours mal au cœur de les voir partir, pourriez-vous me donner des nouvelles et m’envoyer des photos ?

Cela me fait toujours très plaisir !

Je reste à votre entière disposition, surtout n’hésitez pas à me contacter pour quoi que ce soit.

Je vous souhaite bonne chance et beaucoup de bonheur.

 

 

Les informations et consigne que je peux vous donner

 Sa Santé

La vaccination

La primo vaccination nécessite deux injections. Votre chiot a été vacciné pour la première fois vers l’âge de sept semaines car auparavant, il est protégé  par les anticorps contenus dans le premier lait de la mère : le colostrum

Il est vacciné contre les maladies suivantes :

La maladie de Carré

L’hépatite de Rubarth

La parvovirose

La leptospirose

Le rappel de ce vaccin se fait un mois après la première injection (date indiquée sur le carnet de santé). Le 3° vaccin de leptospirose sera fait un mois avec le 2°

Le vaccin de rage sera après les 3 mois d’age

Faites très attention ! Avant la deuxième injection soit faite, le vaccin n’est pas efficace. Il faut éviter de le faire sortir de chez soi et de le mettre en contact avec d’autres chiens.

Les parasites externes

Les parasites externes comme les puces, les tiques et les moustiques piquent l’animal pour se nourrir de son sang. Cette piqûre peut être douloureuse et peut entraîner démangeaisons importantes chez le chien qui peut se gratter jusqu’au sang. Si les dommages de ces parasites externes s’arrêtaient à un simple prurit (démangeaison), ils seraient davantage gênants que préoccupants. Cependant, il faut savoir qu’en plus de gratter atrocement, ces parasites peuvent provoquer des maladies canines (parfois transmissible à l’homme) très graves voire mortelles ou entraînant des séquelles à vie. C’est le cas notamment de la piroplasmose , maladie transmissible aux chiens par les piqûres de tiques eux-mêmes infectés par un autre parasite microscopique. C’est le cas également de la leishmaniose, maladie canine incurable dont le responsable est une sorte de petit moustique appelé phlébotome.

La prévention est donc encore de mise pour éviter l’apparition de ces maladies. Elle consiste bien souvent en une vaccination et à un traitement antiparasitaire associé à une vigilance accrue des maîtres. En effet, il faut garder à l’esprit que tous les vaccins et tous les produits antiparasitaires ne sont pas toujours efficaces à 100 % et que plus vite vous débarrasserez votre animal d’un parasite que vous aurez repéré, moins ses chances e développer une maladie seront grandes.

Enfin les parasites externes, tels que les puces peuvent aussi provoquer des allergies chez le chien appelées dermatites, par allergie aux piqûres de puces. Moins graves que les précédentes maladies canines, l’allergie peut considérablement altérer la qualité de vie et le confort de votre chien.

Je vous conseille de traiter votre chien tout au long de l’année.

Car malheureusement même en hiver, on peut trouver des puces et des tiques.

Je vous conseille de traiter régulièrement votre chien avec une pipette de STRONGHOLD (puces vers gale)


Les parasites internes

Les parasites intestinaux peuvent être responsables de zoonoses, c’est-à-dire qu’ils sont susceptibles de se transmettre à l’espèce humaine. Ainsi, les œufs d’Ascaris, présents dans les selles des chiens peuvent être accidentellement ingérés par des enfants (attention aux bac à sable…) et provoquer des troubles liés au syndrome larva migrans : des larves d’ascaris se développement dans le corps de l’enfant et se déplacent en touchant  différents organes : poumons (pneumonies), foie (douleurs abdominales), et même dans les yeux (uvéites). Certains ténias (échinocoques) sont la cause de troubles gravissimes, du développement de kystes larvaires (kystes hydatiques) dans le foie, le cerveau. Il est donc sage de vermifuger régulièrement l’animal pour se prémunir de ces maladies.

Calendrier de vermification

La vermifugation du chiot est essentielle : Votre chiot est vermifugé dès l’Age de 2 semaines, 4 semaines, 6 semaines et 8 semaines avec le produit dronstop chiot, maintenant le chiot doit être vermifuger tous les mois jusqu’à l’âge de six mois, afin de détruire tous les stades larvaires qui peuvent persister dans l’organisme jusqu’à cet âge. Par la suite, la fréquence d’application du vermifuge sera adaptée au mode de vie de l’animal, en fonction des régions et des éventuels contacts avec les autres chiens, il faut vermifuger deux à quatre fois par an. Une vermifugation au printemps et à l’automne apparaît le minimum souhaitable pour tous les chiens.

Quels produits utiliser ?

Les présentations sont multiples et adaptables à tous les cas de figure : comprimés, pâte en seringue, liquides, et même “spot-on” (liquide à poser sur la peau).

Pour ne pas vous y perdre, le plus simple est de demander conseil à votre vétérinaire. Souvenez-vous que la délivrance d’un médicament par votre vétérinaire ne passe pas obligatoirement par la consultation : n’hésitez pas à lui demander conseil.

Les oreillesCOCKER AMERICAIN CHIOT A VENDRE

Les oreilles des chiens sont des organes à surveiller de près. Leur entretien ne doit pas être systématique si l’oreille vous parait propre.
En revanche, si l’entrée du conduit auditif est sale et que votre chien se gratte fréquemment les oreilles ou les secoue, ces signes peuvent être les prémices d’une infection. Des inspections attentives ainsi qu’un nettoyage quotidien s’imposeront alors pour prévenir l’otite.

Le nettoyage des oreilles de vos chiens doit se faire selon une méthode spécifique afin de ne pas obstruer le conduit auditif. N’utilisez jamais de coton-tige car ils ont pour effet de repousser le cérumen vers l’intérieur. De plus, ils ne sont pas efficaces car le conduit auditif du chien a une forme de < L> et il sera donc impossible de le nettoyer complètement sans endommager le conduit.

Commencez par tendre l’oreille de votre chien pour <déplier > au maximum le conduit auditif. Instillez quelques gouttes de sérum physiologique ou mieux encore, une solution auriculaire pour chien comme otifree.

Attention, le chien aura pour réflexe de vouloir secouer la tête pour se débarrasser du produit : il sera peut-être donc utile, si vous le pouvez d’effectuer cette opération a deux personnes. Une personne sera chargée de tenir le museau du chien pour lui éviter de bouger. Massez la base du conduit auditif afin de solubiliser le cérumen et décoller de l’oreille. Laissez ensuite votre chien secouer la tête. Il va faire sortir la solution et les cochonneries par la même occasion. Essuyez le pavillon de l’oreille ainsi que l’entrée du conduit à l’aide d’un coton tissé ou d’un mouchoir doux et propre. Recommencez l’opération pour l’autre oreille.

N’oubliez pas de récompenser votre animal après ces soins à l’aide d’une friandise ou en jouant avec lui, selon sa préférence

Si malgré tout, vous sentez une forte odeur se développer dans les oreilles de votre chien, s’il se gratte ou secoue constamment la tête, consultez votre vétérinaire. L’infection s’est peut-être installée et votre toutou aura besoin  d’n traitement spécifique.

Les yeux

Il est nécessaire de prendre soin des yeux du chien pour éliminer les impuretés et limiter les irritations. Des poussières, des grains de pollens, de petits corps étrangers peuvent facilement gêner l'œil. Le nettoyage permet d'éliminer les sécrétions et les larmoiements qui peuvent irriter l'œil.

Il faut utiliser une solution oculaire avec des propriétés nettoyantes et antiseptiques adaptées aux chiens. Il est possible d’appliquer cette solution par irrigation ou à l’aide d’une compresse de gaze. Par irrigation, il suffit de déposer quelques gouttes à la surface de l’œil. On peut aussi imbiber une compresse et la maintenir sur l’œil quelques minutes. Il ne faut jamais utiliser de coton car vous pourriez déboiser des fibres gênantes. Le sérum physiologique peut être utilisé sans risque. Dans tous les cas, on procède en partant de l’angle interne de l’œil vers l’angle externe afin de ne pas remettre des impuretés à l’intérieur. Pour les traînées inesthétiques et les poils collés il est important de nettoyer l’œil chaque jour avec une compresse. Habituez votre chiot le plus tôt possible à ce petit temps d’hygiène à renouveler deux ou trois fois par semaine. Si vous administrer n collyre il est impératif de nettoyer avant l’application du produit traitant. Ce dernier sera beaucoup plus efficace

L’alimentation

Nombre de repas: 3 repas par jour entre 2 et 4 mois - Ensuite 2 repas par jour pour la reste de sa vie.

Entre 2 mois et un an, le chiot doit recevoir une alimentation « chiot » (plus riche en protéines), puis vers un an on donnera une alimentation adulte. Utilisez des croquettes haut de gamme, chaque marque a des croquettes spécifiques en fonction de l’âge ou de l’activité du chien. Ne suit pas les proportions sont indiquées sur les emballages. C’est  en caressant qu’on doit toujours sentir le modelé des dernières côtes. Si vous ne palpez pas ce modelé, votre chien présent au mieux de l’embonpoint au pire de l’obésité. De toutes façons, on doit sentir de la graisse entre les côtes et le cuir (sinon il est trop maigre). Avec une alimentation industrielle, haut de gamme, il n’y a pas besoin de rajouter de compléments vitaminés, ni même de viande ou de légume. Laissez la gamelle à disposition pendant 10 minutes environ pour chaque repas, puis enlevez la gamelle même lorsqu’elle est vide. Ne restez pas à côté de lui lorsqu’il mange. Laissez le manger seul. Ne rien donner entre les repas ni lorsque vous êtes à table.

Mettre de l’eau à disposition en permanence. Tout changement dans l’alimentation doit être progressif, il faut toujours réaliser une transition d’un régime à l’autre sur plusieurs repas, pour éviter les risques de vomissement et de diarrhée.

J’utilise la gamme MEDIUM PUPPY riche en poulet et en riz de PRO PLAN et je vous invite à continuer avec la même alimentation.

C’est un aliment de haut de gamme, fabriqué à partir de matières de première qualité. Il est très bien étudié pour répondre aux besoins du chien.

De plus la ration est moins volumineuse et mieux adaptée  qu’un aliment dit économique.

Pour l’instant et jusqu’à 12 mois continuez à lui donner du puppy lui laisser des croquettes dans son écuelle et de l’eau dans une autre écuelle en permanence. A partir de 12 mois en donnera le saumon ou poulet

Les os - des gâteaux, sucres et autres friandises, même une fois par jour… Ce qui nous semble bon, n’est pas forcément indiqué pour nos compagnons.

Les aliments interdits

Ne lui donnez pas les restes de table, il a tout ce qu’il faut dans ses croquettes

Le chocolat est un aliment dangereux pour le chien. Il contient une substance toxique pour le chien. Celle-ci peut être mortelle  300 g peut tuer un chiot, néanmoins il existe des friandises au chocolat pour chiens dans lesquelles on a enlevé cette substance.

Ne donnez aucun os de poulet, lapin, agneau, porc ou arêtes de poisson, ils peuvent entraîner des occlusions ou des perforations intestinales.

Ne rajouter aucun supplément alimentaire (calcium, phosphore, vitamines etc.)  Il y a tout ce qu’il faut dans les croquettes. Il pourrait nuire gravement à la croissance de votre chiot.

NE JAMAIS DONNER DE DOLIPRANE OU MEDICAMENT DE LA MEME FAMILLE A VOTRE CHIEN  POISON VIOLENT.

Les friandises

Vous pouvez lui donner des friandises pour chiens mais en quantités raisonnable.

Et pendant ce temps-là il ne touchera pas à vos meubles ou aux souliers surtout quand il fait ses dents.

 

L’éducation-La Sociabilisationterre neuve chiot a vendre madezha

Il faudra donner des ordres simples et rester cohérent dans votre démarche éducative. La capacité de compréhension du chiot s'acquiert empiriquement, l'apprentissage se fait par expériences, plus vos ordres seront simples au départ, mieux ils seront compris et réalisés. Pour réussir l'éducation, utilisez le moins de mots possible, utilisez toujours les mêmes, et ne faites jamais d’infraction aux règles, surtout pendant la première année. Soyez logique et cohérent, utilisez le bon ton de voix, les chiots y sont très sensibles. Faites en sorte que votre chiot ait confiance en vous, c’est très important. Le chien a besoin d’une structure hiérarchique, pour vivre. A l’état sauvage, le chien fait partie d’une meute avec une hiérarchie bien instaurée. Votre chien va donc tester «sa meute »d’adoption, pour savoir à quel rang il se positionne. Il est impératif que sa place soit au dernier rang, il doit considérer l’ensemble de la famille à un rang supérieur (dominant) et se positionner en dominé. La structure de la relation Homme – Chien se traduit par un rapport quotidien de Dominant a Dominé dans l’esprit du Chiot.

Un jeune chiot de 2 mois doit pouvoir être manipulé sans aucun souci, il ne doit pas essayer de fuir lorsqu'on le prend dans les bras, ni même fuir à l'approche de ses nouveaux maîtres ou d'autres chiens, il doit être curieux, joueur et à le recherche du contact aussi bien de ses congénères que des humains.

Les premiers jours, votre chiot peut être perturbé, soyez patient. La première nuit, il est probable que votre chiot pleure. Il doit passer par cette étape de séparation de la mère et de ses frères et sœurs, pour son équilibre futur. Il faut le laisser pleurer. Tout rentrera dans l’ordre en 2 ou 3 jours lorsqu'il vous aura pris pour réfèrent. Ne prenez pas votre chiot dans votre chambre, c’est le lieu de couchage des dominants. Interdisez certaines pièces de la maison, les chambres notamment. Mettez son panier dans un endroit d’où il ne peut pas surveiller les issues de la maison, vous le mettriez en situation de dominant. Ne le laissez jamais vous mordiller, prenez le par la peau du cou et secouez le en lui disant « Non ». Le mordillement peut rapidement devenir pénible si on ne sait pas le gérer, il est pourtant inné pour un tout jeune chiot qui découvre son environnement par ce biais, il est donc nécessaire d'accorder à votre chiot le droit de mordiller certains objets (jouets, balles…) et de lui en interdire d'autres (chaussures, pieds de table…). De plus, il aura tendance à vous mordiller les mains, ne le laissez pas faire sous peine qu'à long terme la force de sa mâchoire et de ses dents ne vous fasse très mal. Ne le laissez jamais vous grogner dessus, secouez le de la même façon que précédemment. Si votre chiot vient à vous mordre puis lèche l’endroit de la plaie, cela correspond, dans la meute à un rituel d’apaisement, ce qui signifie chez le chien « je t’ai mordu, mais je ne t’en veux plus puisque tu te soumets ! ». Ce comportement est inacceptable, vous devez reprendre l’éducation de votre chiot au plus vite car il exprime un caractère de dominant affirmé. En ce qui concerne les jeux de traction réciproque avec un jouet ou un chiffon, il faut apprendre à votre chiot à lâcher l'objet quand vous l'aurez décidé, encore une fois, vous devez être maître du jeu. Si votre chien gagne, il devient, par là même, propriétaire de l'objet et pourra, à l'âge adulte présenter des comportements déviants de garde d'objet. Cet exercice, quand il est bien réalisé, a toutefois l'avantage de canaliser votre animal sur une attitude instinctive de « prédation contrôlée », le chien vous laissant le droit de vous approprier l'objet vous reconnaît ainsi comme son dominant hiérarchique. Par la suite, si l'intérêt pour ce jeu est assez fort pour votre chiot, il vous permettra de faire face à certaines situations de stress, par exemple, si vous sentez que votre chiot rentre dans une phase de peur à l'approche des enfants, des véhicules ou de tout autre stimulus extérieur, il sera aisé de détourner son attention de la situation stressante par ce jeu. Ne caressez pas le chiot à sa demande, c’est à vous d’initier les contacts et de le caresser quand vous le souhaitez, vous devez être capable de le repousser quand cela est nécessaire. Laissez le chiot s’ébattre autant qu’il le souhaite et qu’il en a besoin, mais ne le forcez pas à réaliser un exercice excessif. Il doit faire son squelette avant sa musculature. Ne le faites pas sauter avant un an au moins (mais laissez le faire s’il en a envie !), les sauts trop répétés peuvent entraîner des problèmes ligamentaires. Habituez votre chien à être seul, vous devez partir en ignorant le chien, au retour ne caressez le chien que lorsqu’il sera calmé. Ignorer ses joies il se contrôlera d’autant mieux après. Ce qu’il faut comprendre c’est que vous ne devez pas instaurer de rituel de départ (qui consiste à rassurer le chiot, le caresser avant de partir), et ne pas instaurer de rituel de retour (c’est à dire les retrouvailles). Un détachement mal conduit peut aboutir à « l’anxiété de séparation ». Le chien se met alors en état d’alerte et d’instabilité émotionnelle. Il va détruire tout ce qui se trouve à sa portée pour dévier cette tension. Si le chiot se met sur le dos, cela veut dire qu’il se soumet. Il ne faut pas le punir dans cette position. Il est impératif de sortir votre chiot le plus souvent possible et dans des endroits fréquentés. Plus il a de contacts durant sa jeunesse, plus il sera sociable.

 

La marche en laisse

Habituez-le très tôt à marcher en laisse, en douceur sans tirer. (Méthode naturelle, méthode positive).

Commencez par l’habituer au collier, puis vous pouvez l’habituer au collier et à la laisse (sans conducteur) à l’intérieur de l’habitation. Lorsque vous lui mettrez la laisse pour la première fois et que vous avancez sa première réaction sera sûrement de tirer en arrière et de se débattre. Pour cela accroupissez-vous et appelez-le gentiment. Félicitez-le dès qu’il est à vos pieds.

Il ne faut pas tirer tout le temps mais par petits à-coups en l’appelant et en le félicitant dès qu’il arrive. Cet exercice ne doit pas dépasser 5 minutes afin de maintenir l’attention du chiot (utiliser une laisse courte et un collier mais pas de harnais).

C’est à votre chien de vous obéir et non le contraire.

L’arrivée  la maisonCHIOT COCKER AMERICAIN A VENDRE

Le changement de propriétaire est assez traumatisant pour le chiot, il perd d’un seul coup ses repères : ses frères et sœurs et son environnement.

Lorsque vous arrivez chez vous montrez lui en premier où il doit faire ses besoins (ce sera probablement sa première envie en descendant de voiture) puis donnez-lui à boire.

Laissez le chiot faire le tour du propriétaire afin qu’il se familiarise avec son nouvel environnement.

Si vous possédez d’autres chiens il est préférable de lui présenter à la fin de cette visite.

Une fois celle-ci terminée, vous pouvez lui donner à manger car il n’a rien eu avant de partir pour éviter qu’il soit malade en voiture.


L’apprentissage de la propreté

La propreté : Il faut sortir systématiquement le chiot après les repas ou après le réveil, toujours l’accompagner lors de cette sortie et le récompenser lorsqu’il a fait ses besoins (une simple caresse suffit). En journée, une sortie toutes les 4 heures, dans la mesure du possible, permettra une bonne acquisition de la propreté. On ne doit pas lui mettre le nez dans ses déjections, cela ne sert à rien. Le nettoyage des déjections du chiot doit se faire en dehors de sa présence. Ne nettoyez pas à l’eau de javel, elle incite le chiot à faire ses besoins à cet endroit. Prenez un produit qui sent bon.

Il faut toujours réprimander le chiot sur le fait, sinon il ne comprendra pas le « pourquoi » de votre comportement, après coup.

Le couchage

Choisissez un endroit tranquille.

Ne prenez pas de panier en osier il le mangerait très vite et pourrait se blesser.  Prenez un couchage tout fait avec des coussins.

Laissez le dormir le sommeil du chiot est très important.