L’ostéopathie ne s’adresse aujourd’hui plus seulement aux humains. La pratique s’est démocratisée et entre volontiers dans le suivi médical de l’animal en complémentarité de la médecine vétérinaire, ou bien elle peut aussi simplement s’inviter dans le maintien de la bonne santé globale dans le but de l'accompagner sur le chemin de la vie et de lui procurer du bien-être.

L’élevage Mermaid's Pride vous conseille et vous encourage à poursuivre les séances d'ostéopathie post-adoption de ses chiots pour une croissance optimale et facilité. Ce suivi, commencé avant le sevrage afin que votre petite boule de poil arrive chez vous en pleine forme, est chaudement recommandé !

• Qu'est-ce que c'est ? L’ostéopathie est une médecine manuelle dont la vision de la santé corporelle se veut entière et générale tout en ne levant seulement que quelques unes des restrictions de mouvement relevées par le praticien. L'unité du corps dans son ensemble est donc une donnée primordiale. Fondée et développée par l’américain Andrew Taylor Still en 1874, ce dernier définit lui-même sa découverte comme étant « une science, un art et une philosophie ». Ainsi, qu’elle soit adressée à l’homme ou à l’animal, sa pratique partage les mêmes valeurs tout comme son éthique et ses bienfaits. Le Conseil National de l'Ordre des Vétérinaires, dont les ostéopathes animaliers en France dépendent aujourd’hui, définit ainsi cette prise en charge du corps : « On entend par "acte d'ostéopathie animale" les manipulations ayant pour seul but de prévenir ou de traiter des troubles fonctionnels du corps de l'animal, à l'exclusion des pathologies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agents physiques. Ces manipulations sont musculo-squelettiques et myo-fasciales, exclusivement manuelles et externes. Pour la prise en charge de ces troubles fonctionnels, les personnes réalisant des actes d'ostéopathie animale effectuent des actes de manipulations et mobilisations non instrumentales, directes et indirectes, non forcées. »

• Pourquoi ? Il y a autant de pratiques ostéopathiques que de praticiens ostéopathes : différentes écoles, différentes techniques, différentes manières de penser, d’aborder le problème et d’exécuter le juste geste. Mais un seul but pour tous, celui de permettre au patient d’améliorer et de retrouver son intégrité corporelle, c'est à dire favoriser le retour de l'homéostasie. L'ostéopathe ne guérit pas à proprement parlé, il donne simplement au corps les clefs nécessaires pour retrouver de lui-même la mobilité et la motilité qui correspondent à ses besoins physiologiques du moment pour sa vie/survie. Cela est propre à chaque individu et peut demander plus ou moins de temps, avec peutêtre des besoins d’adaptations de votre part à mettre en place. Vous êtes, en tant que propriétaire, responsable d'une partie du résultat de la séance de soin qui se partage donc entre vous, votre animal et votre ostéopathe. Passionnant triptyque donc, développé sur la confiance mutuelle de chacun !

• Comment et pour qui ? Selon le cas, l’espèce, la race, l’âge, l’activité, les antécédents médicaux, l’environnement, les habitudes de vie de votre animal, le praticien peut être amené à utiliser une ou plusieurs techniques de manipulation telles que les approches tissulaires, viscérales, crânio-sacrées, structurelles, liquidiennes... Les techniques de réharmonisation choisies seront fonction de l'affinité du praticien pour une ou plusieurs approches et seront adaptées selon la problématique de votre animal. Ci-après je vous propose une liste non-exhaustive des raisons de consulter un ostéopathe animalier. Indications à l’ostéopathie

➔Troubles de la locomotion : boiterie, raideur, mal de dos, difficulté au travail (réticence sur certains exercices tels que incurvation/saut, manque d’engagement, …)
➔Réactions au sanglage/montoir ou lorsque l’on met le mors, réactions en laisse/longe en harnais/collier/licol ➔Tout changement de comportement : tic, agressivité, apathie, …
➔Troubles digestifs : prise d’état compliquée, poil terne, …
➔Rééducation post-traumatique ou post-opératoire : aide à l’élimination des déchets médicamenteux par l’organisme, adhérence de cicatrices, …
➔Soutien et confort pour certaines pathologies (en complément du vétérinaire) : accrochement de la rotule, ulcères gastriques, après une fourbure, dysplasie de la hanche, dysplasie du coude, hernie discale, diabète, mammite, …
➔Suivi sportif : préparation et récupération d’efforts intenses ➔Baisse de forme ou de performance
➔Suivi de reproduction de la femelle (ante et post-parturition) et de croissance du jeune sujet
➔Suivi du sujet âgé : confort de l’état arthrosique, stimulation globale de l’organisme Contre-indications nécessitant une prise en charge vétérinaire en premier lieu
➔Traumatismes structurels graves : fracture non consolidée, luxation
➔Cancer métastasé, tumeur
➔Trouble vasculaire, hématome non stabilisé
➔Gestation en cours (à voir au cas par cas)

• Avertissements En tout état de cause l’ostéopathie est avant tout une médecine préventive. Une intervention rapide d'un praticien en cas d'une indication à l'ostéopathie, si toutes causes ne requérant pas celle du vétérinaire en premier lieu est écartée, et un bilan annuel pour régler les petits problèmes qui sont survenus au cours des mois écoulés est fortement recommandé afin de garder le contrôle sur la santé globale. L'ostéopathie ne remplace cependant en rien la nécessité de la pratique ni l'avis de votre vétérinaire. Un praticien ostéopathe, conscient de ses capacités et du besoin immédiat de votre animal, vous renverra vers le spécialiste qui lui convient et ne nuira pas à sa santé.

• Note Les chiens et chiots de l'élevage sont suivi autant de fois que nécessaire en ostéopathie par l'ostéopathe partenaire ciaprès :
Maëlle CORVELLEC
Siret 834 413 841 00018
06 86 25 49 47
- Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.maellecorvellec-osteoanimalier.com