Les cardiopathies chez le Terre-Neuve

Celles rencontrées fréquemment chez le Terre neuve sont essentiellement congénitales et héréditaires :

- la persistance du canal artériel : 

Le canal artériel est une communication entre l'aorte et l'artère pulmonaire. Ce canal se ferme normalement à la naissance lorsque le poumon se remplit d'air. On dit qu'il y a persistance de canal artériel lorsque l'obstruction ne s'est par réalisée. 

la sténose sous aortique :

 Il s'agit d'un rétrécissement entre la chambre de chasse du ventricule gauche et de l'aorte ; lorsque le ventricule gauche se contracte, le sang est éjecté vers un orifice rétréci, ce qui provoque des turbulences et donc un souffle cardiaque.

la sténose pulmonaire :

Elle se caractérise par un rétrécissement au départ de l'artère pulmonaire, au niveau de la valve pulmonaire.

Les dysplasies de valves mitrales et tricuspides :

Ce sont des anomalies de développement des valves mitrales et tricuspides.

La cardiomyopathie dilatée :

Elle est une cardiopathie acquise, c'est à dire qu'elle n'est pas présente à la naissance et qu'elle apparaît au cours de la vie de l'animal. la cardiomyopathie dilatée est une dilatation des cavités cardiaques secondaires à une défaillance de la contractilité du muscle cardiaque. 

Le diagnostic de toutes ses anomalies demande une étude du coeur plus poussée qu'une simple auscultation, seule l'échocardiographie avec doppler permet l'identification de la pathologie, qui sera suivie par la lecture officielle, et donc la sélection des reproducteurs.  

Pour toutes ses pathologies cardiaques connues sur la race, il existe des traitements médicamenteux ou des chirurgies réparatrices.